28/03/2018

Retour sur la soirée "consommation citoyenne" du 03 février 2018


Choisir de produire différemment, réinventer des modèles comme une « Possiblerie » dès lors que l’on considère l’impact de nos comportements sur l’écosystème, notre rapport à l’environnement. D’expériences en convictions partagées, c’est autour d’une table ronde organisée à la médiathèque lors d’une soirée consacrée à la consommation, le gaspillage alimentaire et la viticulture bio que différents intervenants ont présenté leurs démarches. 

Camille Choplin, modératrice de la soirée de la Maison écocitoyenne de Bordeaux, animait ce débat, entourée de Delphine Vinet, viticultrice bio avec Benoît Vinet au Domaine Emile Grelier et fondateurs de « La Possiblerie », un projet participatif répondant à des enjeux de transition écologique sur une propriété viticole « La Bardonne ». lapossiblerie.fr info@lapossiblerie.fr
 
Autour de la table était également présent Charles-Edouard Oksenhendler de l’association « La Glutamine » qui soutien et promeut une vision durable d’une agriculture vivrière relocalisée, fondée sur le modèle d’économie circulaire fermeglutamine.org
 
Enfin, l’association Phenix représentée par Elise Madranges qui accompagne entre autres des professionnels dans la réduction de leurs déchets et le gaspillage
wearephenix.com
De l’avis général, ce débat de qualité, captivant dans la manière de présenter les projets a mis au jour différentes approches originales et novatrices et pour le public l’envie d’agir, de connaître et d’approfondir ces initiatives.